Première à l’Opéra, Oper in Berlin

Berlin me réserve bien des surprises ! C’est dans cette ville , au Schiller Theater, que j’ai assisté au premier Opéra de ma vie. Deux années à Paris et je n’ai même pas pensé une seule seconde à aller voir un Opéra. Alors quand on m’a proposé de découvrir « Le Barbier de Séville » de Rossini, je n’ai pas hésité.

Je ne suis pas habituée à ce genre de spectacle, donc une fois arrivée au Schiller Theater, je ne me sentais pas trop à ma place. Déjà, la moyenne âge devait être de 60-70 ans, et tout le monde était bien habillé. Moi je sortais du boulot, vêtue d’un jean et d’une marinière. Mais vous savez en Allemagne on s’en fiche un peu, je suis quand même passée inaperçue, et personne ne m’a jeté un regard étonné ou scandalisé parce que je ne portais pas de robes longues et des talons.

Avec un ami, on avait pris les places les moins chères. Nous étions donc dans le fond du théâtre mais quand même très bien placés, au centre pour pouvoir profiter de l’orchestre et de la scène. L’Opéra commence par une ouverture de l’orchestre, un morceau de 7 minutes que vous connaissez sûrement. L’air est très connu. 

J’étais étonnée par la douceur de la musique, après une journée de boulot, je peux vous assurer que c’est très relaxant. L’ouverture musicale terminée, les chanteurs d’Opéra arrivent sur scène et le spectacle commence. Toutes les scènes étaient en italien et les sous-titres allemands s’affichaient sur un écran sous le plafond du théâtre. Ce n’est pas très pratique pour suivre (surtout quand on est française) puisque notre regard ne se fixe jamais. On ne veut pas rater une miette de ce qui se passe sur la scène tout en regardant ce que les chanteurs racontent. Heureusement que j’avais quelques notions d’italien, mais ce n’était pas évident. J’ai appris des nouveaux mots en allemand, l’Opéra peut être divertissant et ludique à la fois.

J’ai adoré la précision des gestes des chanteurs toujours en accord avec l’orchestre. La mélodie annonçait le ton de la scène : bruit sourd et lourd pour une scène cruciale, et musique légère pour les moments joyeux et drôles. Le metteur en scène a très bien su mélanger le classique de la pièce et la modernité. Les costumes étaient magnifiques et les chanteurs très doués. Comme je n’avais aucune attente, j’ai trouvé cet Opéra génial et très bien réussi. En fait, c’est la comédie musicale de l’époque, bien moins ringard qu’on peut le penser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s